Dans le monde du travail, la plupart des organismes de recherche d’emploi classent en tant que seniors actifs tous les individus de 50 à 64 ans qui sont ensuite répartis en 2 catégories : les 50-59 ans et les 60-64 ans.

Leur nombre ne cesse d’augmenter en France avec une hausse plus marquée pour la tranche des 60-64 ans qui s’explique par l’allongement de la vie professionnelle. C’est une des conséquences des réformes des retraites et le recul de l’âge légal qui est passé de 60 à 62 ans auquel s’ajoute la difficulté croissante d’avoir des fins de mois convenables. L’arrivée des quincados (50-60 ans) explique aussi cette hausse des chiffres.

Après les jeuniors (60-75 ans), aujourd’hui une nouvelle catégorie de « seniors » a fait son apparition, les quincados : contraction de quinquagénaire et adolescent.

Les quincados sont des personnes (sensiblement plus de femmes que d’hommes) en bonne santé, urbaines et avec un bon niveau de vie, qui ne sont pas épargnées par le chômage notamment de longue durée.

Les chiffres clés :

En 2003 37% des 55-64 ans étaient en emploi contre 54% en 2020 (+ 45,9%)

En 2003 55% des 55-59 ans étaient en emploi contre 73% en 2020 (+ 32,7%)

En 2003 13% des 60-64 ans étaient en emploi contre 33% en 2020 (+ 153,8%)

Les seniors sont de plus en plus nombreux à travailler mais ils sont aussi les plus touchés par le chômage avec une progression de 40% pour les 55-64 ans entre 2003 et 2020 et par un chômage de longue et très longue durée.

Les disparités homme/femme chez les seniors :

D’autre part il existe un réel contraste entre les hommes et les femmes. Ces dernières ont un taux de chômage supérieur à celui des hommes (6,1% versus 5,6%) et y restent plus longtemps inscrites.

La France par rapport aux pays européens :

Par rapport à nos compatriotes de la Zone Euro, le taux d’emploi français des seniors est l’un des plus faibles surtout pour la tranche des 60-64 ans en raison de l’âge de départ en retraite de 62 ans en France, l’âge moyen étant 65 ans.

Quelques exemples : Allemagne 66 ans, Espagne 65 ans, Autriche 65 ans, Italie 67 ans, Pologne 65 ans

Le gouvernement français devrait repousser l’âge de départ en retraite de 62 à 64 ans dans les quelques mois à venir.

LES TYPES D’ENTREPRISE ET LES SECTEURS D’ACTIVITÉ À PRIVILÉGIER

La réinsertion professionnelle des seniors n’est pas évidente. Il faut être objectif, passé 50 ans, les propositions d’emploi sont moindres.

Les types d’entreprise à cibler en priorité sont les PME et les entreprises de type start-ups.

Pour une nouvelle entreprise, il n’est pas simple de former les plus jeunes. Le recrutement de seniors peut donc être un sérieux atout pour son développement car il permet d’embaucher des personnes expérimentées rapidement opérationnelles.

Les seniors connaissent les rouages du monde professionnel et leur expérience leur permet de mieux gérer les situations de crise. Les seniors sont également plus fidèles à l’entreprise qui les emploie.

Les secteurs d’activité à favoriser sont :

  • Les métiers de la production sont à privilégier car ce sont des postes qui nécessitent de l’expérience (directeur de site de production, manager de chaîne de fabrication, développer une ligne Produit…). Les seniors ont de réels atouts à mettre en avant.
  • Le numérique, terrain de prédilection des jeunes générations, est également à cibler car il n’y a pas assez de candidats pour la demande en constante augmentation du secteur.
  • Le commerce et la grande distribution proposent des postes en magasin pour les seniors car leur expérience peut rassurer certains clients qui s’adresseront spontanément à eux pour être renseignés. Idem pour les postes de manager, par exemple pour l’ouverture d’une boutique franchisée, le savoir-faire et l’expérience apparaissent comme primordiaux.
  • Le conseil et la formation en entreprise où les seniors sont également appréciés du fait de leur expérience.
  • Les services d’aide à la personne, secteur en pénurie de main d’œuvre avec le nombre croissant des personnes âgées (les seniors sont presque deux fois plus nombreux que les moins de 20 ans), le recrutement y est plus facile.

Pour aider les seniors dans leurs recherches d’emploi il existe des plateformes de mise en relation des postulants seniors avec des entreprises. Nous vous conseillons Seniorjob.

DES AIDES POUR ENCOURAGER LE MAINTIEN DANS L’EMPLOI ET LE RECRUTEMENT DES SENIORS

Pour pallier à cet allongement de la vie professionnelle et faire face aux difficultés que rencontrent les seniors sans emploi, différentes mesures et aides financières ont été créées pour encourager le maintien dans l’emploi et la réinsertion des seniors demandeurs d’emploi :

  • la retraite progressive
  • la possibilité de cumuler les revenus d’un emploi avec ceux d’une pension de retraite
  • des contrats de travail spécifiques pour les demandeurs d’emploi de plus de 57 ans (C